Vous êtes ici

Tatouage et système immunitaire affaibli, une association néfaste

Des professionnels de la santé britanniques ont fait mention d’un cas récemment observé dans les colonnes du journal spécialisé, le British Medical Journal, afin de démontrer que tatouage et système immunitaire déficient peuvent faire très, très, mauvais ménage.

Ainsi, ils ont constaté qu'une femme qui venait de se faire tatouer la jambe gauche a d’abord présenté une irritation de la peau. Jusqu'ici, rien de franchement alarmant. Mais, moins d’une dizaine de jours plus tard, les douleurs s’étaient développées et propagées au niveau du genou, de la cuisse et de la hanche. Après une batterie d’examens, il se trouve que la patiente souffrait d’une inflammation musculaire chronique. Les médecins se sont alors penchés plus particulièrement sur le dossier médical de la personne convalescente. Celle-ci avait en fait subit une double greffe des poumons et, pour éviter un rejet de la greffe, elle était sous traitement immunosuppresseur, un traitement qui inhibe le système immunitaire.

Le risque d'une réaction en chaîne

Le tatouage serait donc à l’origine des douleurs, ce phénomène aurait en fait été aggravé par un système immunitaire extrêmement affaibli. Les médecins alertent donc sur un danger : « la réalisation d’un tatouage, qui plus est par un salon non réglementé, associée à une immunosuppression peut provoquer une réaction en chaîne dramatique. » Une mise en garde importante puisque tout le monde, un jour ou l'autre, peut se retrouver avec un système immunitaire déficient.

Source : ladepeche.fr

Les articles du même sujet: 
Voir tous les articles sur :   Actus tatouage